La prévention du suicide

Chaque année dans le monde, plus de 800 000 personnes meurent de suicide, soit une personne toutes les 40 secondes

Le suicide est un vrai problème de société en France comme en Europe . L’Observatoire National du Suicide met à jour en 2016 des chiffres inquiétants : 10 000 décès par an pour cause de suicide, et 200 000 tentatives. La France compte un taux de suicide de presque 15%. Ce qui est supérieur à la moyenne européenne. C’est un taux trois fois plus élevé qu’en Espagne ou en Italie. De plus, elle est en retard quant à la prévention du suicide par rapport aux autres pays d’Europe.

75% des victimes du suicide sont des hommes. Les tentatives de suicide sont majoritairement faites par des femmes. Mais les victimes du suicide peuvent également être réparties par âge ou par région.

Pour prévenir le suicide, les organismes de prévention identifient ainsi la personnalité de l’individu, les moyens du suicide ainsi que les lieux où ont fréquemment lieu des suicides afin de mettre en place des actions appropriées.

 

Le CRES

Centre de Ressources en Suicidologie

Création, situation, objectifs, contenu

 

Depuis la fondation des Samaritans par Chad Varah (1953) et du Centre de Prévention du Suicide de Los Angeles par Norman Farberow et Edwin Shneidman (1958), ainsi que la création de l’Association Internationale de Prévention du Suicide (IASP) par Erwin Ringel (1960) et du Groupement d’Études et de Prévention du Suicide (GEPS, 1969) par Pierre Pichot, Jean Pierre Soubrier et Jacques Vedrinne. Un grand nombre d’articles ont été publiés et de nombreuses réunions ont eu lieu autour de la Suicidologie.

Pour autant que nous sachions, il existe peu de Centre de Ressources en Suicidologie avec un catalogue multilingue. La France, pays D’Émile Durkheim (1887), illustre sociologue, a récemment ouvert en 2012 un Centre de Ressources en Suicidologie (CRES), en relation avec sur place un Centre de Crise et un blog (infosuicide.org). Ce centre de documentation est parrainé par la Direction Générale de la Santé et a été recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans une liste restreinte de Centre de Ressources en Suicidologie *

Le CRES participe aux travaux de l’Observatoire National du Suicide- DREES Ministère de la Santé.

La bibliothèque contient 400 livres sur le suicide en Français et en 13 langues et d’auteurs de 29 nationalités différentes, des archives de l’OMS en prévention du suicide, des comptes rendus de conférences internationales et nationales, et des revues (International Association for Suicide Prevention, World Congress of Psychiatry, The Journal of Crisis Intervention and Suicide Prevention IASP, The Journal of the Europen Psychiatric Association EPA, World Psychiatry: The Official Journal of the Psychiatric ssociation (WPA, SUICIDE and Life-Threatening Behavior, Journal de l’Association Américaine de Suicidologie  …). Ces ressources ont été enregistrées dans une base de données consultable sur internet (https://cresuicidologie.fr/catalogue/).

Ce centre est dédié à aider les chercheurs, les étudiants (doctorants de différentes disciplines), les professionnels des médias. Il est ouvert au grand public afin de sensibiliser ceux qui ne sont pas suffisamment informés sur la prévention du suicide et la suicidologie.

L’équipe

  • Responsable scientifique : Professeur Jean Pierre Soubrier

         « Expert OMS« 

  • Responsable administratif : Dr Philippe Carette

         « Association Recherches et Rencontres« 

  • Documentaliste-Chercheur : Dr Najlae Chidmi

 

 

*Resources for community suicide prevention, in Preventing suicide A community engagement toolkit, page 44, Geneva: Worldh Health Organization; 2018.

Mail: cresuicidologi@gmail.com